La crèche, états des lieux du marché

Depuis 2003 et l’ouverture du secteur de la crèche aux entreprises, les crèches privées connaissent un essor non négligeable sur tout le territoire français, avec cependant quelques disparités (elles sont moins nombreuses en milieu rural). Le marché de la crèche, notamment en franchise, est très dynamique et ne cesse de croitre depuis le début du XXIème siècle. Cette envolée du secteur est surtout due à des tendances d’ordre démographiques. Des chiffres en bonne santé qui font des crèches en franchise une bonne opportunité d’investissement.

Les tendances démographiques : véritable moteur du secteur

C’est l’un des moteurs de notre économie : le taux de natalité élevé en France. Entre 2010 et 2017, la population française est passée de 64 à 67 millions d’habitants, faisant de notre pays l’un des plus dynamiques d’Europe en matière de naissances. La France possède du même coup l’un des indicateurs de fécondité les plus élevé d’Europe, avec 1,93 enfants/femme.

Cette démographie puissante dope le secteur de la petite enfance, et plus particulièrement celui de la crèche franchisée. En effet, la plupart des nouveaux parents vont devoir trouver une place en crèche pour leur enfant, faute notamment d’autres solutions (ils ne peuvent pas se tourner vers des modes plus traditionnels de garde). Ces chiffres sont confirmés par le nombre de femmes actives, qui tourne pour notre pays aux alentours des 80 %.

Un marché toujours porteur

Economiquement, le secteur de la crèche en franchise affiche de bonnes performances depuis quelques années. En l’espace de dix ans, près de 900 établissements ont vu le jour, pour près de 30 000 places. Le marché est principalement dominé par six groupes qui se partagent 80 % du chiffre d’affaires du secteur : Babilou, Les Petits Chaperons Rouges, People & Baby, Crèche Attitude, La Maison Bleue et Crèches de France.

Chaque année depuis 2013, les établissements privés créent  4000 places supplémentaires en crèche, représentant environ 40 % des nouvelles ouvertures sur le marché, qui reste néanmoins dominé par les structures publiques et associatives.

Ce pan de l’économie se caractérise à l’heure actuelle par un fort taux de croissance, et par le développement d’un réseau de plus en plus professionnalisé, fondé autour des six grands groupes que nous avons évoqué précédemment. Il se heurte cependant à la taille et l’ancienneté des structures publiques et associatives, qui représente toujours la grande majorité des créations de places en crèche.