Crèche : les chiffres clés

Le boom de la crèche, ce ne sont pas que des perspectives lointaines et imprécises. Ce sont aussi des chiffres qui démontrent l’importance croissante prise par ce secteur, notamment au niveau privé. Même si l’on reste bien loin des chiffres affichés par le secteur public ou associatif, la crèche en franchise est en bonne santé, avec notamment un taux de croissance de 35 % depuis l’ouverture du marché en 2003.

Nombre d’unités en France

A l’heure actuelle, le nombre de crèches privées en France est proche des 900 établissements, soit environ 30 000 places. Même si ce parc ne représente dans les faits que 10 % de la totalité des places disponibles, le secteur privé se développe à grande vitesse. En effet depuis 2013, 10 000 places en crèche ont été créées chaque année, dont 4 000 par des établissements privés. Le marché a un bel avenir devant lui : la rentabilité nette des organismes privés est en moyenne de 5 %.

La pénurie de place en crèche en France

C’est l’une des grandes sources d’optimisme pour les investisseurs. La pénurie de places en crèche en France est bel et bien une réalité. On estime à l’heure actuelle qu’il manquerait entre 300 000 et 500 000 places. Un besoin en infrastructures non négligeable, et qui pourrait même augmenter dans un futur proche, au vu des statistiques démographiques françaises (en particulier notre taux de natalité toujours aussi important). De plus, le taux d’emploi des femmes n’a jamais été aussi haut, entrainant avec lui la nécessité de faire garder les enfants durant la journée de travail.

Quelles solutions alternatives à la crèche (assistantes maternelles, nounou à domicile…) ?

Si la crèche, qu’elle soit publique ou privée, s’est imposée comme l’un des premiers modes de garde d’enfants en France, il ne faut pas oublier qu’il existe des solutions alternatives pour s’occuper des plus petits. La première, c’est bien sûr de se tourner vers la famille ou les amis. Les grands-parents sont bien souvent la solution de repli principale, surtout en milieu rural où les crèches sont peu ou pas implantées. La seconde, ce sont les assistantes maternelles, dont le nombre a fortement augmenté durant la première décennie du XXIème siècle (+ 75 000, a tendance à baisser depuis 2012.) Enfin, une autre solution consiste à engager une nounou à domicile, moins professionnelle mais plus disponible.